19/03/2004

Sédaté



Quelleque soit ma vie, je ne la fuirai pas
La regarder passer, la laisser s'épuiser
alors qu'il y avait tant à en attendre
N'est il jamais trop tard?
 Trop tôt


Quelques soient ses conclusions
ses jugements, ses solitudes
son attitude, une seule vraie
avancer, et se retourner parfois
avec dans les yeux
d'autres yeux
avec dans le coeur
d'autres coeurs


Ce qui fait ce que nous sommes
nos liens
nos envies
nos amours
nos choix
nos choses
nos espoirs
nos craintes
notre courage
mes incertitudes
et quelques certitudes


une autre vie
une vie meilleure
le long d'une plage
au gré du vent
les voiles au lointain
de ses navires inachevés
et le ciel qui m'attire 
loin, si loin








































21:39 Écrit par Youri | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires


Non sans rien dire.
Se plaire
ici?

Écrit par : fgrigobox | 20/03/2004

:] J'aime.

Écrit par : Phil | 02/04/2004

J'aime aussi... "Ma troisième naissance eut lieu sur la plage, devant le chevalet d'H, lorsque je découvris que l'univers était beau, plein, riche, si j'acceptais, moi, d'être médiocre, vide, pauvre."
Eric Emmanuel Schmitt
"Lorsque j'étais une oeuvre d'art"

Écrit par : Lisa | 25/04/2004

Les commentaires sont fermés.