27/04/2004

Probabilité

On s'est peut-être croisé ce matin
froissé, toisé, fantasmé, frôlé
Nos corps qui se cachent
derrière ces mots intimes
 
Me manqueras-tu
 

18:47 Écrit par Youri | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

c'est beau.. celle à qui ces mots sont destinés a de la chance...

Écrit par : xgirl | 27/04/2004

Les roses ont des épines... Que des beaux mots peuvent rendre velours des sensations pourtant difficiles à dire en face de l'autre. Je ne sais pas si je pourrait me sentir chanceuse avec ces paroles...

Écrit par : Lisa | 28/04/2004

.. chanceuse pq pas.. si on fait abstraction de la dernière phrase bien sûr. J'ai tendance parfois à vouloir ne voir que le bon côté ce qu'on dit. :)

Écrit par : xgirl | 28/04/2004

La dernière phrase... ... reste là pourtant.

Écrit par : Lisa | 28/04/2004

Pied de la lettrE Hé bien mesdemoiselles
ces mots étaient destinés
à cette foule de sécrétions neuronales
que l'on rencontre par ici,
à ces corps concrets que l'on ne reconnaîtrait pas
alors qu'on semble se comprendre
et parfois se connaïtre un peu
et non pas à un être précis
Mais toutes les interprétations sont ouvertes...

Écrit par : Youri | 28/04/2004

Les commentaires sont fermés.