01/05/2004

répit

En panne d’espoir

Le sang s’écoule

Lentement, prenant tache

 

Quand lèveras-tu les yeux

Les lèveras-tu

 

Se laisser vivre

Pendant des années

Et des années



22:46 Écrit par Youri | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Le choix de vivre... de ne pas se laisser mourir
parce qu'on a encore des choses à vivre, que notre chemin n'est pas fini
On veut laisser une trace de soi quelque part...
un sourire, une pensée, des sentiments, des joies, des peines
C'est seulement lorsqu'on pense ne plus rien apporter au monde
qu'on décide que, cette fois, rien ne nous retient vers la mort...

Écrit par : xgirl | 02/05/2004

jamais elle ne les lèvera jamais
je la connais!

Écrit par : carole | 02/05/2004

Question de mécanique Si l'espoir, moteur de ma vie, est en panne
Il suffit que je m'arrête sur cette interruption
Pour relancer la machine

Si je regarde la vie comme un appareil
Qui puise son énergie sur moi,
Je me découvre machinalement mécanicienne

Les vis et les boulons donnent un sens
Vital à l’Automate qui est en moi…
Et à chaque étape, je redémarre !

Écrit par : Lisa | 03/05/2004

Les commentaires sont fermés.