13/07/2004

Deuxième

L'au-delà n'a de soi
qu'une part de goût amer
J'y ai souvent pensé
tout contre mes soirées

Angoisse de n'être plus
reste ceux qui restent
et le noir, et le vide
et l'absence

Accablées de lueurs
mes pupilles se perdent
derrière l'eau salée
de ces gouttes arrachées






19:45 Écrit par Youri | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... la goutte alimente l'océan

Écrit par : cbj | 15/07/2004

.......... être
ne plus être
comment ne pas y penser?

Écrit par : carole | 19/07/2004

Les commentaires sont fermés.