19/12/2005

a grands cris

Une vérité pour toutes celles qui sont restées au fond de nos gorges grandes ouvertes de stupeur devant l'aburde vide de ce monde qu'on nous fait tourner à grands cris pour nous vendre la monnaie de nos pièces A force de slogans scandés aux foules sans visage les masses se massent aux portes de l'eden si mal rêvé utopie à moitié enlisée sous les gravats du temps mué Une fois pour toutes laisse moi t'enlever aux heures vouées aux autres :ceux qui n'ont connu qu'eux

13:09 Écrit par Youri | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |