17/04/2008

la vérité est bien moins poétique

repasseras tu?loin des villes, loin des heuresaux confins des pensées puresje suis en désarroiloin des amours, des amoursce qu'on veut je ne le saisdormir, courir vers les terrilsen feu se retournerface aux vents tièdesaux parfums sourdsaux yeux tendusaux cris blêmesaux bras ouvertsaux bras ouvertsPhoto 20

21:54 Écrit par Youri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j |  Facebook |